Le monde à l'envers

Sous le Soleil Noir

Obama veut gagner aux Etats-Unis pour perdre en Iraq

| 0 Commentaires

Plus les forces de sa milice prendront une râclée, moins la couverture médiatique sera intense. Telle est la loi concernant l’Iraq: si des terroristes sont tués, le titre est « Intenses combats xx victimes », si des Américains meurent « x soldats américains tués ».

Toujours est-il que cela n’empêche pas les troupes US et Iraqiennes de faire leur boulot. Et ça ne ferait que commencer. Avec 4 ans de retard ? Et au fait, il se cache où Al Sadr ?

Bien sûr, seule l’idéologie rentrant en ligne de compte dans la prise de décision des Démocrates, Obama continue de déclarer qu’il retirera les troupes américaines d’Iraq:

the heroes on their third and fourth and fifth tour of duty – they can’t afford four more years of a war that should’ve never been authorized and never been waged. They can’t afford four more years of our veterans returning to broken-down barracks and substandard care. They need us to end a war that isn’t making us safer. They need us to treat them with the care and respect they deserve. That’s why I’m running for President.

Les héros choisissent de retourner pour un 4 ou 5ème « tour of duty » (une période de déploiement au combat). Il veut les remercier de leurs sacrifices en les rendant totalement vains ? Et il ajoute:

The other side can label and name-call all they want, but I trust the American people to recognize that it’s not surrender to end the war in Iraq so that we can rebuild our military and go after al Qaeda’s leaders. I trust the American people to understand that it’s not weakness, but wisdom to talk not just to our friends, but our enemies – like Roosevelt did, and Kennedy did, and Truman did.

Ce n’est pas agiter le drapeau blanc que de plier bagage ? Alors qu’est-ce que c’est ? Une invitation à boire le thé ? Il cite des Démocrates ayant « discuté avec leurs ennemis »: Roosevelt a envoyé les GI’s sur les plages de Normandie. Truman a autorisé le bombardement nucléaire du Japon. Kennedy, qui a envoyé les premières troupes US au Viêtnam, a menacé de guerre nucléaire l’URSS à propos des missiles à Cuba. Vous appelez ça des discussions vous ? Trois Démocrates avec des cojones. Chacun leur tour, ils ont fait leur devoir, et ont envoyé à la mort des centaines de milliers de personnes au passage. Obama promet d’envoyer à la mort des centaines de milliers d’Iraqiens (dans un premier temps) alors que les succès s’accumulent en Iraq. Et une défaite américaine.

Plus tard, son successeur devra prendre une décision. Après l’attaque de Tel Aviv par l’Iran (500.000 morts à l’impact), et la riposte israëlienne (3 millions de morts, Téhéran, Mashhad, Ispahan, Tabriz, Shiraz rasées), alors que toute production pétrolière a cessé dans le Golfe, que l’armée américaine s’est « repliée » sur Djibouti, Guam et Okinawa, doit-il envoyer une flotte de débarquement en Arabie Saoudite pour sécuriser les puits ? Combien de temps cela prendra ? Comment assurer la sécurité des troupes US dans le détroit d’Ormuz ? Que va faire la Chine ? Doit-il appeler le dirigeant chinois pour lui demander de mener une opération militaire conjointe ? Celui-ci va plutôt lui répondre: « ok, vous avez l’Arabie Saoudite, moi j’ai Taïwan ». Et la Russie poutinienne dans tout ça ? Pendant que les Européens déploreront la « riposte disproportionnée » d’Israël à l’attaque iranienne…

Quatre ans après Kerry, les Démocrates US n’ont pas changé. Pourvu que les Américains non plus.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.