Le monde à l'envers

Sous le Soleil Noir

Combien déjà ?

| 0 Commentaires

Ca bouge à Gaza:

L’armée israélienne a annoncé que deux de ses soldats avaient été tués lors de violents combats dans le nord de la bande de Gaza et six blessés.

Certainement dans un accident de voiture, car les Palestiniens sont d’innocents horticulteurs.

Face à cette situation, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a décidé de « suspendre » les négociations de paix avec Israël.

Négociations éternelles, toujours agrémentées de tirs de roquettes, de tentatives d’attentats.

Auparavant, Saëb Erekat, l’un des principaux négociateurs palestiniens, a affirmé que les négociations de paix avec Israël étaient, pour l’heure, « enterrées sous les maisons détruites de Gaza ».

Ca ne l’embêtait pas de négocier quand les roquettes pleuvaient sur Sderot ? Faut croire que non.

Cinquante-quatre Palestiniens, des activistes mais aussi au moins 13 civils dont sept femmes et quatre enfants, ont été tués et quelque 150 blessés dans le nord de la bande de Gaza, où les habitants de Jabaliya sont restés terrés chez eux tandis que les imams des mosquées récitaient des versets du Coran par haut-parleurs.

Des « activistes ». Probablement la branche locale de Greenpeace (la paix verte ;). Et bien entendu des civils (mais quel terroriste porte un uniforme de toute façon ?), surtout des enfants. Au fait les imams, ils disent quoi le reste de l’année à propos d’Israël ?

Depuis le début de l’offensive israélienne mercredi, près de 90 Palestiniens ont été tués. Un civil israélien a péri dans le tir d’une roquette mercredi.

Notez la disproportion aberrante. Ca n’échappe pas à Abu Mazen:

Samedi, les groupes armés palestiniens ont tiré plus de 50 roquettes contre Israël, où sept personnes, dont deux enfants et une femme, ont été blessées dans la ville d’Ashkélon (sud), distante de 10 km de la bande de Gaza, selon l’armée.

« Il est impensable que la réaction israélienne à des tirs de roquettes palestiniens, que nous condamnons, soit aussi terrible et effroyable », a déclaré M. Abbas.

C’est vrai, Israël devrait se contenter de réduire en miettes tout endroit d’où a été tiré une roquette. Je plaide pour la vengeance aveugle: une fois détecté l’origine du tir, riposte immédiate et automatique avec de l’obus de 155mm. Kaboom. Toute personne dans un rayon de 50m est tuée, et 300m autour gros dégâts et graves blessures.
Ou peut-être la méthode actuelle est plus humaine, aller chercher les terroristes, détruire les fabriques de qassam ( la seule industrie de ces connards est de fabriquer des roquettes ??) une par une ?

« Le Hamas est entièrement responsable de ce qui se passe et il en paiera le prix », a affirmé le ministre de la Défense israélien, Ehud Barak, qui par la voix de son porte-parole a fait savoir qu’Israël ne s’était « pas fixé de limite de temps pour mettre fin à l’opération ».

Message à monsieur Abbas: un Etat se doit de contrôler le territoire qu’il revendique. C’est-à-dire: éviter que les citoyens locaux, entre autres, ne lancent pas de roquettes sur les voisins. Après tout, Israël pourrait déclarer que si Abbas revendique Gaza comme partie intégrante de la « Palestine », soit il la contrôle effectivement, soit il laisse faire. Troisième possibilité: il prend lui aussi un Hellfire sur le coin de la tronche. Après tout, c’est son territoire, donc c’est sa responsabilité.

Il s’agit de soldats d’infanterie d’une unité d’élite, appuyés par des blindés et des hélicoptères d’assaut, selon cette source, qui précise qu’ils se sont heurtés à une vive résistance de groupes armés palestiniens.

Groupes armés d’autodéfense certainement! A quoi pourraient servir des armes à de paisibles agriculteurs ?

Et pour finir, l’AFP tient la comptabilité à jour:

Les derniers décès portent à 6.257 le nombre de personnes tuées dans les violences israélo-palestiniennes depuis 2000, pour la plupart des Palestiniens, selon un bilan établi par l’AFP.

Comme d’habitude, n’oubliez pas que l’AFP tient compte des dires des médecins palestiniens, toujours fiables, des « accidents de travail », et qu’à aucun moment une différence quelconque est établie entre civils et civils « armés » (terroristes).

N’oubliez pas non plus que Gaza est « libre » depuis 2005, que les habitants ont élu le Hamas pour les diriger, que le Hamas a évincé le Fatah (càd ce bruyant et inefficace M. Abbas) par les armes (massacrant au passage plusieurs centaines de prisonniers du Fatah sans que quiconque ne condamne). Les palestiniens prouvent à chaque occasion qu’ils n’ont que faire de la paix, de l’autonomie ou indépendance, mais que balancer des roquettes (ou toute autre méthode) pour tuer des Juifs c’est leur truc (et pas la culture de tomates). Navrant, consternant, prévisible.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.