Le monde à l'envers

Sous le Soleil Noir

la vérité nue

| 2 commentaires

Hier en voiture j’ai subi Leïla Chahid, la délégué « palestinienne » auprès de l’Union Européenne. Comme France Info ne donne pas de mp3 (interview dispo ici), voici un « transcript »:

FI: Est-ce que vous avez des informations récentes sur ce que certains appellent d’ores et déjà une bavure. L’ONU affirme que l’armée israëlienne a tué 30 personnes à Gaza, des soldats auraient rassemblé ces personnes dans une maison avant de bombarder le bâtiment. Israël affirme de son côté que le Hamas tirait de cette maison. Que savez-vous précisément ?

La question du journaliste de France Info est complètement aberrantes. Imaginer qu’Israël puisse sciemment rassembler et massacrer est absurde. Et pourtant la question accorde du crédit à une telle accusation, lancée il est vrai par rien moins que l’ONU, sous contrôle strict du Hamas.

LC: Ecoutez, lorsqu’un Etat prend la décision de bombarder par air par mer et par artillerie l’une des densités les plus importantes au monde, elle sait très bien qu’elle va tuer des civils. Et malheureusement j’ai vu des images de ces personnes tuées, les 30, et ils ne sont malheureuseument  pas les seuls. Il y a la majorité, hier j’étais avec le ministre de la santé de l’Autorité Palestinienne puisque la Belgique envoie aujourd’hui même un avion pour rapatrier les enfants blessés, il m’a dit malheureusement il n’y a pas tellement d’enfants blessés parce que la plupart sont morts. Parce que l’on bombarde des maisons des appartements comme on l’a encore fait cette nuit on tue des familles entières, il y a des familles entières disséminées [sic]. La Croix-Rouge internationale va faire une demande d’enquête avec la Commission des Droits de l’Homme à Genève parce que les soldats n’ont pas laissé les militants de la Croix Rouge, les employés de la Croix Rouge aller chercher les survivants d’un tas de personnes qui étaient restées dans une maison où les enfants étaient restés quatre jours sur le corps de leur mère morte. Imaginez un cadavre après quatre jours,  imaginez le traumatisme, et le poste militaire était à 18m de la maison. Il y a une folie meurtrière, il y a un crime de guerre. Israël ne respecte aucune des règles du droit international, et c’est pour ça qu’elle n’a pas admis les journalistes pour qu’il n’y ait pas de témoins.

La réponse de Leïla Chahid omet un élément essentiel: quand des terroristes choisissent de faire d’une ville très dense leur terrain de jeu, la riposte fera évidemment des victimes civiles. Mais c’est bien là l’un des seuls atouts du Hamas: l’aveuglement des médias occidentaux aux tactiques employées par le Hamas dans le but spécifique de faire un maximum de morts dans les rangs des civils de son propre camp. Par exemple: tirer des roquettes depuis une cour d’école. Plus l’outrage sera grand contre Israël, plus la pression diplomatique sera forte, plus Israël sera tenté de ranger les armes.

Dans ce cadre, tout est bon pour faire pleurer dans les chaumières. Par exemple « il y a très peu d’enfants blessés, ils sont presque tous morts ». Ou encore « on bombarde des maisons des appartements, on tue des familles entières ». Pas étonnant, puisque les dirigeants du Hamas se pensent à l’abri, entourés de leur famille. Ils savent être sur les listes de cible d’Israël, mais choisissent d’emmener dans leur mort leur famille. Et vous savez quoi ? Certaines familles y vont gaiement!

FI: Leïla Chahid, vous entendez les arguments israëliens qui déplorent ces pertes civiles tout en affirmant que le Hamas et les combattants se mêlent aux civils d’après Israël c’est toute la difficulté.

Et donc, au lieu de réfuter les bêtises évidentes de Leïla Chahid, le journaliste de France Info lui passe un peu de pommade avec cette question, et évidemment la représentante « palestinienne » s’en donne à coeur joie… mais fait un aveu énorme au passage:

LC: Ecoutez ils n’ont pas besoin de se mêler aux civils ils font partie de ces civils. Le Hamas, et je déplore les tirs de roquette, mon Autorité [la soi-disant « Autorité Palestinienne »] les a toujours dénoncés depuis qu’ils ont commencé. Le Hamas est une milice dans une situation d’occupation militaire qui dure depuis 42 ans. Elle fait partie de la société et n’a pas besoin de se cacher parce qu’elle sort de cette société. Dire qu’elle utilise les civils comme des boucliers humains c’est raconter n’importe quoi parce que pour tous les gens qui ont été à Gaza ils savent que toutes les milices que ce soit [longue énumération d’une dizaine de groupes terroristes] ils font partie d’une société. Ce sont des gens avec qui je ne partage pas l’option de combat mais ils font partie de cette société palestinienne. Dans une même famille il y a un frère au Jihad Islamique, un au Fatah, un au Front Populaire et prétendre que l’armée israëlienne ne sait pas c’est n’importe quoi puisqu’elle les occupe depuis 40 ans et qu’elle sait qu’elle prend beaucoup de risques. Mais l’armée d’Israël ne sait plus quoi dire pour justifier son opération qui tourne en un massacre de civils et qui est sur le plan politique pour l’Israël une débacle puisque les roquettes continuent de tomber sur Israël.

Vous avez bien lu ? Leïla Chahid avoue ni plus ni moins que le Hamas comme les autres organisations terroristes font partie intégrante de la société palestinienne, qu’ils ne sauraient en être distingués. Si c’est le cas, alors il n’y a AUCUNE victime innocente à Gaza. Si vraiment la seule différence entre un palestinien « modéré » du Fatah et son voisin « islamiste » c’est « l’option de combat » et non la PAIX contre le COMBAT, alors tous souhaitent le combat et pourquoi Israël devrait appliquer une quelconque distinction ?

Mais la différence entre des barbares et Israël est là: en Israël certains croient à la paix, malgré 60 ans de guerre, malgré plus de 40 années de terrorisme, malgré les tirs de roquette et les attentats suicides (terminé, grâce au « mur de la honte » tant décrié!). Et qu’ont appris les palestiniens en 40 ans ? Pourquoi dans les familles palestiniennes il y a un frère au Hamas, un autre au FPLP, un autre au Fatah, un autre au Jihad Islamique au lieu d’un dentiste, d’un charpentier, d’un électricien et d’un informaticien ? Pourquoi les gamins subissent un lavage de cerveau constant ? Pourquoi, alors que Gaza n’est plus sous contrôle israëlien depuis 2005 la seule production notable de Gaza sont des roquettes ? Pourquoi invoquer l’occupation israëlienne alors que Gaza n’était PLUS sous contrôle israëlien ?

Tout cela n’a aucun sens, et ne demandez pas à France Info ni aux médias en général à poser ces questions, encore moins de tenter d’y apporter des réponses.

2 Commentaires

  1. Ne pensez-vous pas que le Fatah jubile ‘in petto » de ce qui arrive à son ennemi juré du Hamas? Ce jeudi encore, Israël a liquidé Said Siam, l’homme qui avait fait la traque aux partisans de Mahmoud Abbas dans la bande de Gaza. Comment expliquer autrement le calme relatif en Cisjordanie?

  2. « l’aveuglement des médias occidentaux  »

    Pas d’accord, mais pas du tout.

    Ces hippies crottés savent très bien ce qu’ils font,
    qui est de supporter la terreur musulmane.

    Ces chiens sales ne peuvent avoir leur grand soir rouge,
    alors la terreur verte leur suffira, même si ils seront
    les premiers pendus par les mollahs, après viols,
    torture et démembrement appropriés, naturellement.

    On se console de l’Islam conquérant comme on peut,
    même aujourd’hui, à y regarder de près, ces pendus
    aux grues Iraniennes sont tous des gauchistes effrénés!

Laisser un commentaire

Champs Requis *.