Le monde à l'envers

Sous le Soleil Noir

Le petit soldat

| 0 Commentaires

A l’occasion de l’envoi de troupes françaises en Afghanistan, le souverainiste Dupont-Aignan avait exprimé son indignation dans les colonnes de 20 Minutes:

Nicolas Sarkozy souhaite renforcer la présence militaire française en Afghanistan. Y êtes-vous favorable?

Non, l’Afghanistan est un bourbier militaire. Tous les chefs d’Etat-major étrangers s’accordent à dire que la manière dont les Etats-Unis mènent la guerre conduit à l’échec. Et fait le jeu des talibans.

Un bourbier militaire ?

Afghan and security forces waited, and waited, for the Taliban Spring Offensive, but it never came. Gun battles with the Taliban were down 50 percent so far, compared to last year. Roadside bomb attacks were about the same. But Taliban casualties were up, as more Afghan and NATO forces went looking for them. Last year, 8,000 people died in Taliban violence. So far this year, the death toll is 1,200, indicating casualties for the year will be about half what they were last year. This year, a higher proportion of the dead are Taliban and al Qaeda, and a lower proportion civilians. While some Taliban commanders have tried to develop new tactics to reduce casualties (smaller units of Taliban, and avoiding contact with police and troops), nothing has worked. The Afghan army is larger (76,000 troops) and better trained than last year, and there are more foreign troops. Worst of all, more tribal leaders have sided with the government this year, meaning tribal militias are also ready to fight Taliban moving through previously pro-Taliban territory.

This year the Taliban switched to terror bombings, and threats against civilians. The suicide bombing campaign has not been very successful. This year’s threats involve demands that civilians limit cell phone use, stop watching TV and shut down schools for girls. None of these demands were very popular, and nothing much happened except in areas where the tribal leaders were too scared to stand up to the Taliban. This depended more on tribal politics than anything else.

Moins de civils tués, plus de talibans morts, les chefs de tribus prennent le parti du gouvernement… on dirait plutôt que la même tactique mise en oeuvre en Iraq avec « The Surge » est en train d’être appliquée en Afghanistan, avec le même succès.

Ca n’empêche pas Dupont-Aignan d’affirmer le contraire:

Nicolas Sarkozy ne peut pas ne pas le savoir. Il s’agit donc d’une décision politique dont le seul objectif est de donner des gages aux Etats-Unis avant le sommet de l’Otan de Bucarest. Il s’agit d’un contre-sens historique majeur qui rompt avec 50 ans de politique étrangère indépendante de la France. Notre pays devient le petit soldat de l’Amérique. L’Allemagne, plus sage, refuse, elle, cette aventure militaire qui nous mène au casse-pipe. Nous avons besoin au contraire d’une politique de défense européenne indépendante dans un monde qui devient multipolaire. Il nous faut nous détacher de l’Otan, renforcer nos relations avec la Russie et éviter le choc des civilisations.

Un contre-sens historique. Comme si l’Histoire future devait être écrite en répétant le passé! La politique européenne de défense a toujours été une farce, car aucun pays européen ne veut investir dans sa sécurité. Qu’il est tellement plus simple de laisser l’Amérique payer, en sacrifices humains et financiers, tout en restant assis bien au chaud chez soi à critiquer le « bourbier » dans lequel cette Amérique s’est embarquée! Bien sûr, comme cet imbécile de Dupont-Aignan le souligne par inadvertance, l’alternative à l’alliance avec l’Amérique c’est l’alliance avec la Russie, avec ce grand démocrate de Poutine! Ah c’est sûr qu’avec Poutine on est plus dans la tradition française des compromis avec des salauds pour quelques barils de plus, pour quelques contrats juteux, ventes de missiles ou d’Airbus, de centrales nucléaires.

Toujours à côté de la plaque, Dupont-Aignan continue:

Il existe une réelle présence de réseaux terroristes en Afghanistan. Que préconisez-vous donc pour les combattre?

Il faut un mini-plan Marshall pour l’Afghanistan et non pas une armée d’occupation. Des crédits sont nécesssaires pour assurer le développement. Sur le plan militaire, il faut une armée beaucoup plus en liaison avec la population et qui cesse de soutenir les seigneurs de la guerre. De surcroît, la situation aujourd’hui se joue davantage au Pakistan qu’en Afghanistan. Les Etats-Unis, trop occupés en Irak, ont échoué à aller jusqu’au bout de la mission que leur a confiée l’ONU: remettre sur pied l’Afghanistan.

Parce que l’armée américaine ne construit ni écoles ni routes ? Parce que l’armée afghane serait coupée de la population ? Evidemment, tout ça c’est de la faute aux Ricains, mais au fait le mandat de l’ONU, il n’est valable que pour les Etats-Unis ? Pas pour tous les pays membres ? Que font les autres avec leurs belles idées ? Comme d’habitude la réponse est simple:

Cela signifie-t-il que vous êtes favorable à un désengagement définitif de l’armée française?

Non, il faut trouver un juste milieu et organiser une conférence internationale. Mais, en tous les cas, ne prenons pas d’initiative avant de savoir qui sera le prochain président américain. Nicolas Sarkozy doit cesser de s’aligner sur les positions de monsieur Bush.

Il suffit d’organiser une conférence internationale et les problèmes s’envoleront. En voilà un qui s’entendra bien avec Barak Obama.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.