Le monde à l'envers

Sous le Soleil Noir

Tous des civils

| 8 commentaires

L’une des conséquences terribles de ne pas porter d’uniforme quand on mène une guerre est celle de mettre en jeu la vie des innocents, des civils, car l’adversaire ne peut plus distinguer avec certitude qui est combattant et qui ne l’est pas. C’est pour cela que les fameuses Conventions de Genève existent et accordent une protection aux civils et aux combattants en uniforme. Ces Conventions que la Cour Suprême US a vidé de leur sens aux Etats-Unis, en accordant la protection à des combattants sans uniforme (en l’occurence, à l’ex-chauffeur d’Osama Bin Laden…).
Bref, aujourd’hui la plupart des conflits impliquent au moins une partie terroriste ou non gouvernementale, se battant sans uniforme. C’est évidemment le cas au Liban, où les couards du Hezbollah n’ont pas le courage d’affronter l’armée israëlienne en affichant clarement leurs couleurs. Résultat inévitable: des morts civils. C’est la responsabilité pleine et entière du Hezbollah, qui fait courir délibérément ce risque aux civils en se cachant parmi eux, en s’abritant derrière le respect par Israël des civils.
La situation se complique encore quand le Hezbollah interdit les mouvements de population pour conserver son bouclier humain (ce qui est arrivé au Liban d’après plusieurs témoignages).
Et la situation devient réellement inextricable quand des pans entiers de la population soutiennent les organisations terroristes, leur fournissant non seulement un bouclier (qui, quand il est volontaire, est à vocation militaire auquel cas les civils ne peuvent plus prétendre être civils mais deviennent de facto des combattants), mais aussi un soutien logistique (caches d’armes, casernement, nourriture…), et parfois carrément militaire (un fermier sort une Katyusha de sa grange et la met à feu, rien de très sorcier, et il retourne à son champ…).
C’est pourquoi j’ai beaucoup, beaucoup de mal à m’émouvoir lors des décomptes de « civils » tués au Liban: il y a certainement un grand nombre (chaque victime innocente est en trop) de civils, mais combien de combattants déguisés ? Combien de caches d’armes détruites en même temps que l’école du village ?

Heureusement Israël a changé sa politique:

After dropping the Arabic-language leaflets warning of « dangerous consequences » for people hiding weapons, military officials told The Associated Press that the army was adopting a « new policy » of attacking homes in civilian areas where weapons such as homemade rockets are secretly stored.

Israël attaquera désormais toutes les cibles militaires, même si ces dernières sont protégées (de gré ou de force) par des civils.

8 Commentaires

Laisser un commentaire

Champs Requis *.